À propos

Florence Rivières & Mathilde Aimée sont derrière Shall We Rise.

La transition vers le féminisme de Florence Rivières a commencé, de façon tout à fait contre-intuitive et pourtant tellement logique, lorsqu’elle a commencé à se mettre à poil en photo. De modèle photo, elle devient photographe, comédienne et autrice. Et oui, on dit autrice.
Ce qu’elle aime, c’est utiliser ses cours de philosophie et les détails du quotidien pour parler de choses qui nous touchent toutes. Parfois, elle est de mauvaise humeur, mais c’est parce qu’essayer de changer le monde est un travail à plein temps.

Mathilde Aimée a mis du temps à se revendiquer féministe, parce qu’on lui avait beaucoup fait sonner ça comme un gros mot. Comme la femme à ne pas être, en tout cas. La frustrée qu’on n’aimera pas parce qu’elle n’est pas assez gentille. Et puis quand elle a assez avancé dans sa déconstruction elle a compris que personne d’autre qu’elle ne pouvait décider quelle femme elle devait être. Gentille ou pas. Aimable ou pas. Et que c’était un peu ça l’enjeu. Être libre. Alors maintenant qu’elle a endossé le costume de la vilaine, elle continue le travail infâme qui consiste à établir une prise de conscience par la communication bienveillante et mettre petit bout par petit bout des morceaux du patriarcat à la poubelle. Elle aime bien décortiquer l’Histoire et les histoires pour voir les leçons qu’on peut en tirer. Parfois elle en écrit aussi. Et en fait, en vrai, elle est toujours gentille.